lundi 14 novembre 2016

Vous n'aurez pas ma haine


Antoine Leiris a perdu sa femme, Hélène Muyal-Leiris, le 13 novembre 2015, assassinée au Bataclan. Accablé par la perte, il n’a qu’une arme : sa plume.
À l’image de la lueur d’espoir et de douceur que fut sa lettre « Vous n’aurez pas ma haine », publiée au lendemain des attentats, il nous raconte ici comment,
malgré tout, la vie doit continuer.
C’est ce quotidien, meurtri mais tendre, entre un père et son fils, qu’il nous offre. Un témoignage bouleversant.


Je l'ai lu cet été et je voulais un peu attendre avant d'écrire mon avis, mon ressenti... Le 13 novembre est une date que personne n'oubliera!!!

J'ai beaucoup hésité à me plonger dans ce récit, ce témoignage...

Trois mois après l'avoir lu, je ne sais toujours pas comment vous donnez mon avis... Donc je vais aller encore plus à l'essentiel que d'habitude...

La plume d'Antoine Leiris, je l'ai découverte comme pas mal de personnes sur Facebook avec le très beau texte qu'il avait écrit après les attentats...

Ce texte, on le retrouve dans le livre mais il nous parle également de son attente les jours après les attentats, de son deuil, de son fils, etc... mais ce que je retiens surtout ce sont les mots, les phrases qui étaient pour moi poétiques par moment...

Une belle leçon de vie que je vous conseille fortement de lire!!!



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire