vendredi 17 juin 2016

Un amour de dauphin



Petit garçon malade, Jeffy regarde le grand dauphin s’ébattre joyeusement. Au côté de l’enfant, angoissée, se tient Susan, sa mère. A quelques pas, un homme ne les quitte pas des yeux.
Paul est un écorché vif. Chirurgien déchu depuis qu’il n’a pas pu réanimer son fils de quatre ans, il noie sa douleur dans l’alcool. Son couple a volé en éclats. Il n’est plus qu’une épave. Tout juste bon à soigner les dauphins du centre de recherches océanographiques.
Les dauphins… Ces fascinants mammifères marins que l’on dit capables d’accomplir des prodiges. Cela, Susan en est persuadée. Ils vont aider Jeffy à retrouver le geste et la parole.
Et en effet, un prodige s’accomplit. Fergie, le magnifique dauphin gris, se prend d’affection pour le petit garçon et lui insuffle la force de lutter. L’homme, la mère et l’enfant vont alors se battre et reprendre peu à peu goût à la vie.
Qui de l’amour ou du dauphin a opéré ce miracle ?

J’avoue que j’ai acheté ce livre parce qu’il y avait un dauphin sur la couverture et ensuite pour la quatrième de couverture.
J’ai beaucoup aimé l’histoire dans l’ensemble ainsi que les personnages.
Commençons par les personnages, j’ai beaucoup aimé Susan, maman courageuse qui s’occupe de son petit garçon qui est malade… Jeffy, le fils de Susan est renfermé sur lui-même à cause de sa maladie, il est touchant, attachant… Ensuite il y a Paul qui a arrêté d’être chirurgien car il n’a pas su réanimer son fils… C’est un homme à la fois brisé et touchant… Les personnages secondaires sont très bien développés aussi… Et surtout il y a le plus merveilleux personnage, Fergie, le dauphin…
J’ai beaucoup aimé l’histoire, par contre, j’ai eu beaucoup de mal avec la découpe des paragraphes.
La plume de l’auteure est très agréable, elle arrive à nous embarquer dans son histoire une fois qu’on ait habitué à la découpe du récit.
Bref, j’ai aimé qu’un animal soit « au centre » d’une romance, cela change un peu !




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire