mardi 16 février 2016

Hunger Games



Les Hunger Games ont commencé. Le vainqueur deviendra riche et célèbre. Les autres mourront…
Dans un futur sombre, sur les ruines des Etats-Unis, un jeu télévisé est créé pour contrôler le peuple par la terreur. Douze garçons et douze filles tirés au sort participent à cette sinistre téléréalité, que tout le monde est forcé de regarder en direct. Une seule règle dans l’arène : survivre, à tout prix.
Quand sa petite sœur est appelée pour participer aux Hunger Games, Katniss n’hésite pas une seconde. Elle prend sa place, consciente du danger. A seize ans, Katniss a déjà été confrontée plusieurs fois à la mort. Chez elle, survivre est comme une seconde nature…


Comme à chaque fois qu’il y a un phénomène littéraire (Harry Potter, Twilight, etc…), j’ai toujours un train de retard lol… C’est donc seulement fin de l’année 2013 que j’ai enfin découvert Hunger Games… C’est une lecture qui me faisait un peu peur car j’avais déjà entendu de nombreuses critiques concernant la trilogie et son côté sombre et j’avais peur de retrouver une histoire glauque, violente, etc…
Cette lecture m’a complètement surprise, l’auteur m’a bluffée avec son univers très sombre, qui fait peur…
Pendant ma lecture, une réflexion m’ait souvent venue à l’esprit : et si un jour, le monde tournait tellement mal que l’univers d’Hunger Games devenait réalité ?
Comme je le disais un peu plus haut, même si j’avais peur d’être confrontée à un univers très très sombre, j’ai été agréablement surprise par la façon dont l’auteur décrit son univers qui est certes sombre mais sans le plonger dans le noir total.
J’ai aimé tous les personnages qu’ils soient du côté des gentils et des méchants. Ils sont parfaitement décrits et on arrive bien à les visualiser.
Concernant la plume de l’auteur, je n’ai pas grand-chose à dire à part qu’elle est très addictive, une fois qu’on est plongé dans l’univers s’est très dur de s’en défaire…
Vous l’aurez compris, c’est un énorme coup de cœur voire un coup de foudre pour ce premier tome ! J



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire