dimanche 31 janvier 2016

La Sélection


Trois cents ans ont passé et les Etats-Unis ont sombré dans l’oubli. De leurs ruines est née Illéa, une monarchie de castes. Mais un jeu de téléréalité pourrait bien changer la donne.
Elles sont trente-cinq jeunes filles: la « Sélection » s’annonce comme l’opportunité de leur vie.
L’unique chance pour elles de troquer un destin misérable contre un monde de paillettes. L’unique occasion d’habiter dans un palais et de conquérir le cœur du prince Maxon, l’héritier du trône.
Mais pour America Singer, cette sélection relève plutôt du cauchemar. Cela signifie renoncer à son amour interdit avec Aspen, un soldat de la caste inférieure. Quitter sa famille. Entrer dans une compétition sans merci. Vivre jour et nuit sous l’œil des caméras…
Puis America rencontre le Prince. Et tous les plans qu’elle avait échafaudés s’en trouvent bouleversés…
TOUT JEU COMPORTE DES RÈGLES,
ET LES RÈGLES SONT FAITES
POUR ÊTRE TRANSGRESSÉES.


Ce livre sera sûrement dans mes coups de cœur de l’année 2012!!!
C’est la première dystopie que je lis et je suis déjà séduite par ce genre littéraire.
Kiera Cass nous entraîne dans un monde où les gens sont divisés en castes. Il y a en tout huit castes. Notre personnage principal, America Singer fait partie de la caste 5, la caste des artistes…
J’ai adoré America, je l’ai trouvée attachante, gentille mais aussi avec un sacré caractère. Elle n’a pas peur de donner son avis!
Concernant les autres personnages féminins, j’ai trouvé que les autres Sélectionnées étaient gentilles voire trop gentilles… Je m’attendais à plus de rivalités, de coups bas, etc… J’ai beaucoup apprécié la petite sœur d’America, May que j’ai trouvé marrante et toute mignonne…
Du côté des personnages masculins, mon préféré est le prince Maxon que j’ai trouvé charmant, gentil, attentionné, etc…. Bref le prince charmant par excellence!!!
Par contre, je n’ai pas du tout aimé voire même presque détesté Aspen car j’avoue qu’il m’a assez énervé avec son comportement de macho, j’avais envie de lui mettre pas mal de claques… J
Au niveau de l’écriture,  le style de l’auteur est fluide, simple, rythmé,… Une fois qu’on est entré dans l’histoire, il est difficile d’interrompre sa lecture. D’ailleurs, en arrivant à la dernière page et aux derniers mots, je me suis dit: Vivement avril 2013 pour la suite!!!
Pour conclure, je dirai que c’est un très bon premier tome et que j’ai hâte de voir l’évolution de la relation entre America et le prince Maxon.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire